Artistes Du Rock Jazzy ou Jazz Swing

JEAN PAUL AMOUROUX BOOGIE WOOGIE :

Ce n'est pas par hasard si Memphis Slim surnommait Jean-Paul Amouroux "Boogie Woogie Slim" et si Milt Buckner l'appelait "Jean-Paul Boogie Woogie"... C'est le pianiste français N°1 du Boogie Woogie .Dès l'âge de 14 ans, il découvre les joies de la "basse ambulante" du boogie-woogie alors que ses parents le destinaient au violon. Pensionnaire dans une institution religieuse, il malmenait les harmoniums de l'établissement et jouait le Boogie Woogie à l'orgue de la chapelle... à la grande stupeur des religieuses !!


DUFFY JACKSON "POWER DRUMS"(USA)
A 10 ans il acquiert sa réputation de "Jazz Wonderkid" en apparaissant dans les plus grands shows de télévision américains.
A 16 ans, il part en tournée avec Milt Jackson et Ray Brown et Sammy Davis Jr l'engage dans son " Tv Show". Depuis ; Duffy a swingué avec les plus grands "Bonshommes" du jazz : Count Basie, Lionel Hampton, Illinois Jacquet, Duke Ellington, Stan Getz, Dizzy Gillespie, Franck Sinatra et Madame Ella Fitzgerald.Dans la tradition des Gene Krupa, Buddy Rich ou Louis Belson, sa technique est époustouflante et son enthousiasme est très communicatif. A part ça, vous le verrez aussi chanter, jouer du piano où de la basse !!!


BROTHER D. BLUE BAND
Le BROTHER D BLUE BAND est né de la rencontre de musiciens chevronnés de jazz et de jeunes musiciens passionnés par le blues. Il serait donc plutôt à classer dans le genre des "Jump Bands" qui furent si populaires dans les années 45-55. La plupart des membres de l'orchestre ont une solide expérience du jazz puisqu'ils ont joué avec des musiciens aussi divers qu'Albert NICHOLAS, Freddy MOORE, Willie HUMPFREY, Willie DIXON, Barney BIGARD, Dave BARTHOLOMEW, et bien d'autres. Marty VICKERS, drummer canadien, se produit avec nombre de formations de Blues ou de Rhythm and Blues dans le monde entier. Pierre DURAND, talentueux guitariste de vingt-cinq ans, joue également dans un trio de jazz moderne.
Brother D c'est Dan Vernhettes (trompette, vocal, leader), Prix "Sydney Bechet in honorem" 1998 de l'Académie du Jazz, membre de la Multicolor Fanfare d'Eddy Louis en 1991-1993, leader de Swing Feeling puis de Vintage Jazzmen.


MICHEL DENIS ORCHESTRA "ORGUE HAMMOND SHOW"
Michel Denis est le batteur que le public a le plus souvent rencontré tant en France que dans le Monde. Batteur de Memphis Slim pendant vingt ans, il a joué avec une multitude de grands solistes comme Buck Clayton, Eddie Davis, Paul Gonsalvès, T Bone Walker, Don Byas, Errol Garner, Wid Bill Davis, Milt Buckner. Ces deux derniers l’ont peut être influencé pour créer cette formule de trio popularisé par Jimmy Smith et Jack McDuff.

Avec : ANTOINE HERVIER Orgue hammond - ALAIN WILSH Guitare - MICHEL DENIS Batterie.


RICHIE COLE (sax) / PATRICK SAUSSOIS (guitare) SWING ORCHESTRA
Saxophoniste alto, ténor et baryton américain né à Trenton New Jersey le 29 Février 1948. Son père tient un club de jazz. Dès 5 ans, fasciné par un saxophone oublié chez lui, il tente d'en jouer . Une vieille dame, Mme Smith, lui montre les doigtés. Il complète cet enseignement avec Pal Czumblé, saxophoniste ténor et " roi de la polka " local, A douze ans, il s'achète un Selmer et travaille avec une méthode. Il écoute - à la radio - Glenn Miller, Count Basie, Sinatra. En 1963, il rencontre Phil Woods et le fait travailler, de manière très informelle, pendant deux ans. En 1965, Cole écrit quelques duos pour piano et saxophone, et crée son propre groupe, les Jazz Casuals, avec lequel il fait fêtes, mariages, bals. Il entre dans le New England Conservatory Orchestra, et joue de la musique contemporaine (1966 - 67). A la fin du lycée, il envoie une bande à " Down Beat ", qui offre une bourse par concours. Il gagne une année à la Berklee School of Music - il y restera deux ans et demi, étudiant notamment avec Phil Wilson, Junior Cook, Andy McGhee, Charlie Mariano et Jimmy Mosher. C'est là qu'il monte un groupe dont il reprendra ensuite le concept pour Alto Madness, avec Bob Martin, Richard Beirach, Miroslav Vitous et Harvey Mason. En 1969, il est engagé par Buddy Rich, il fonde ensuite Alto Madness formation au personnel éminemment variable. Parallèlement, il travaille chez, Lionel Hampton puis abandonne tout, achète un van et parcourt les Etats-Unis, de jam-session en jam-session. En 1973, en association avec Marshall Hawkin, il entame une collaboration avec Eddie Jefferson, qu'il accompagnera de son alto et de son amitié jusqu'à sa mort en 1979. Il part s'installer à San Francisco, écume les clubs californiens, rencontre et travaille avec Sonny Stitt, Art Pepper, collabore avec Manhattan Transfer. Sa technique est assez magistrale pour rester toujours en retrait de la musique qu'il produit. Il y a chez lui énergie et précision .